10.3.12

Du tricot ?

J'ai vraiment bien choisi mon pseudo sur ce blog... Même mes béquilles sont mauves, ahaha. Je n'y suis pour rien, elles m'ont été données d'office par la pharmacienne.

C'est marrant... Quand on désire avec force quelque chose, mais que ce désir se place au second plan quelque part dans notre tête (dans le subconscient ? l'inconscient ? je ne sais plus), il finit par se concrétiser. Je l'ai observé plusieurs fois déjà au cours de ma vie. Ce "phénomène" vient de se manifester de nouveau, récemment. Après un an sans vacances avec un boulot allant à l'encontre de mon biorythme (comprendre par-là avec un lever avant l'aube), épuisée par le manque de sommeil et tout le reste, je ne souhaitais qu'une chose depuis plusieurs semaines : des vacances. Du temps pour se reposer. Décrocher.

Bon, bah voilà, je l'ai, ce temps. 

Je l'ai, depuis que le LCA gauche est rompu.

J'ai désormais tout mon temps pour dormir et paresser, vu que depuis deux semaines ma seule activité intellectuelle et physique s'est réduite à négocier au mieux le trajet lit-canapé-salle de bains (en faisant un crochet par la cuisine) sans trop morfler.

Il est temps d'aborder une activité inédite. Et pourquoi pas le tricot ? Wow, à 02h17 l'idée me semble lumineuse !

Ok, on verra ce qu'il en restera demain. Mine de rien, j'ai... so.... mmeil..........
Ce sera tout pour aujourd'hui.

Night night.

Aucun commentaire: