11.3.12

Jésus

Absolument ravie de retrouver mes montagnes chéries demain. Etourdissement.
Du vert, du soleil, des amis et Petit Neveu : le bonheur pour un genou en convalescence.

Un jour, je finirais dans les alpages avec le berger, le troupeau, là où tout a commencé, pourvu qu'il y ait une connexion ADSL.

Je tricoterais des gilets en laine de mouton que les frileux du monde entier s'arracheront (il est donc temps que je m'y mette, au tricot). Et encore, je ne parle pas des fromages de brebis que le berger, mon mari buriné aux mains solides, fabriquera selon la quantité de lait disponible. Un délice "que ce serait Dieu lui-même qui les aurait faits, ils n'en seraient pas meilleurs", dirait-il.

Notre enfant naîtra dans la paille après que j'eus souffert mille douleurs mais fièrement comme une bonne paysanne.

On l'appellera Jésus, même si c'est une fille.


Ok, time to sleep.
Rideau.
'Night °

Aucun commentaire: