24.6.12

Là d'où je viens


Je ne chanterai jamais assez mon amour de la montagne. Mon besoin d'elle. 

Malgré mon genou fragile j'ai voulu aujourd'hui prendre la voiture et parcourir quelques kilomètres pour m'élever davantage. Prendre de la hauteur encore, jusqu'à 1 500 mètres d'altitude. Juste au-dessus de chez mes parents. Sur le chemin les chalets blonds se laissaient admirer. Des années que je n'avais pas emprunté cette route. J'ai retrouvé le lac, le panorama splendide, les nuances innombrables de vert. Et puis le trésor précieux par-dessus tout : le silence. Celui seul que l'on peut entendre sur les sommets. J'aimerais emporter dans une boîte un fragment de ce silence pour l'écouter à l'infini sur mon ipod, dans le métro.


1 commentaire:

Angela a dit…

J'aime les photos! Super!

Angela Donava
http://www.lookbooks.fr