10.2.13

Pourquoi j'aime... le style Sarah Lavoine

En plus d'être canon elle porte un nom qui sent bon les champs à perte de vue sous un ciel d'été. Certes, c'est aussi le nom de son célèbre mari -- ô le beau couple. Elle a la voix grave des femmes qui en imposent, toute en contraste avec sa blondeur polonaise de descendance aristocratique. Elle est mère de trois enfants et l'une des "designers d'intérieur" les plus fines de la place de Paris. Sarah Lavoine a, semble-t-il, coché de nombreuses fois la case "réussite" dans les grands domaines de la vie.

S'il n'est pas facile de définir un style, pour celui de Sarah Lavoine je dirais : un mélange simple et élégant de matières brutes, lin, bois, béton ciré, aluminium. Des couleurs neutres, beaucoup de blanc, du noir toujours présent, des nuances naturelles de bois, des contrastes venant surprendre l'oeil, astucieusement disposés et provenant de sa propre gamme de peinture.

On sent un intérêt certain pour l'esthétique japonaise. Ses intérieurs sont harmonie, subtiles équilibres. D'emblée, on s'y sent bien. Ici, deux dressings identiques entourent le lit, là, le confortable, la rondeur répondent à la stricte nécessaire ligne droite inhérente à tout intérieur. Ca s'appelle avoir le sens des proportions. Partout, des bouddhas rapportés de Bali, des oeuvres picturales, des livres d'art, des bougies, les lins de Caravane, les lampes de Paola Navone.

Le superflu est superflu, les matériaux de la meilleure facture et l'esthétisme ethnique rendent les lieux beaux tout simplement, dans lesquels je serais tout à fait disposée à vivre. En attendant de m'offrir l'une de ses créations, je m'inspire de son talent, je pioche dans ses bonnes idées et tente de les appliquer à mon propre chez-moi tout en respectant mes contraintes d'espace et de budget. Et je reviens régulièrement m'immerger dans son univers, lorsque j'ai envie de belles images et de suivre son actualité.

Aucun commentaire: