14.8.13

Le Muséum d'histoire naturelle

La mer, c'est beau c'est bien c'est bleu, mais à Paris, elle n'y est pas.
A Paris par contre, on a ça :

( Pérou ? Camargue ? Perdu, Ménagerie du Jardin des Plantes ! )

Les façons de s'émerveiller ne manquent pas. La capitale recèle des trésors. L'un d'eux est un lieu fantastique et très ancien : le Muséum d'histoire naturelle.

Sur 26 hectares, en plein Ve arrondissement, s'étendent le Jardin des Plantes (ancien jardin médicinale sous Louis XIII), sa Ménagerie, la Galerie d'anatomie comparée et de paléontologie, la Galerie de minéralogie et de géologie, la Grande galerie de l'évolution, les Grandes serres... et quelques autres encore, depuis 400 ans !

Ici, c'est la recherche et l'exhaustivité du vivant, faune et flore réunis, depuis que la Terre est Terre.

Un lieu comme ça fait s'emballer les sens. Les gamins en sont fous, tout surexcités qu'ils sont devant les animaux, l'immensité verte, quand les adultes reçoivent en plein coeur cette joie immense qui leur fait soudain adorer Paris en plein mois d'août. Un soin si spécial est apporté à la végétation -- on le sent, c'est de l'amour pour la nature : les milliers de fleurs faussement arrangées par couleurs, les milliers d'arbres rares, qu'on réalise subitement sa pleine humanité, partie prenante d'une planète sublime. C'est con mais ça m'a rendue toute chamallow.

Autour de ces merveilles, de somptueux bâtiments très "Poudlard" abritent les expositions les plus incroyables qui soient. Pensez : on y trouve des squelettes de dinosaures ! Moi, ça me rend maboule. Il faudrait passer des journées à tout lire, tout observer, tout comprendre, tellement la richesse culturelle y est colossale. En voilà une bonne raison de faire du Muséum d'histoire naturelle un rendez-vous régulier.

Aucun commentaire: