15.8.13

Une semaine en images

Les rétrospectives ont ceci de bon qu'elles permettent de se poser un peu. De regarder par-dessus son épaule en suspendant à peine le temps qui passe. De faire du bien tout simplement, si l'on choisit de se remémorer les belles images.

Je fais partie de ces gens désireux d'évoluer dans un environnement agréable, esthétique, harmonieux (calme ?). C'est pour cela, d'ailleurs, que je ne m'épanouis pas dans mon job actuel, dont je cherche à m'extraire pour toujours et pour bientôt, je l'espère. Je fais en sorte de m'imprégner de beau (du moins à mes yeux) dès que possible.

Ici le terme beau définit aussi une émotion, et pas seulement une esthétique.

Voici ce que j'ai immortalisé ces derniers jours (photos prises à l'iPhone).


Des nuages depuis mon salon



( j'apprécie beaucoup le fait de pouvoir m'immerger dans le ciel depuis le canapé.
le ciel prend les deux tiers de la fenêtre. c'est essentiel à ma survie en milieu urbain : dans la contemplation, abstraction quasi immédiate du bruit de la rue en-dessous et rêverie devant les nuances rosées du crépuscule sur
les formes poétiques des nuages )

La vue insolente depuis le Perchoir

( la vue depuis le Perchoir, le nouveau lieu dont tout Paris va bientôt se repaître - l'ouverture officielle se fera en septembre. le bar se trouve sur le toit d'un immeuble du XXe. la vue à 360°, toujours époustouflante, omet cependant
la Tour Eiffel, c'est dommage. un poil bobo mais très sympa, le Perchoir propose aussi un restaurant sous le rooftop.
une chouette adresse à ajouter dans sa liste des endroits où voir Paris d'en haut (toujours important de s'élever !) )


La magie du Louvre, la nuit


( je serai toujours une éternelle touriste dans ma ville. je ne manque jamais de me balader au musée du Louvre, ancienne demeure des rois de France. à la nuit tombée, le fabuleux éclairage valorise l'architecture
comme jamais, donnant au lieu une magie supplémentaire, inoubliable ) 


Le confort du Chesterfield, au Fumoir


( nullos que j'étais, je n'avais jamais osé approcher du Fumoir, l'imaginant pédant et pompeux.
heureuse surprise : les serveurs sont plutôt cools, les cocktails à tomber sans vider le porte-monnaie et,
si on a la chance d'investir le canapé Chesterfield mis à disposition, on passe un moment délicieux )

L'intérieur d'un petit apart parisien (le mien ;)



( prendre en photos son intérieur permet de prendre du recul sur la déco : ce qui va, ne va pas, etc. trop important
son petit nid à soi, à partager de temps en temps, où se vautrer toujours, et bénir sa cositude )

Aucun commentaire: