4.9.13

Comment embellir son quotidien ( dans le métro )

( nuances d'hortensia )

Où commence la beauté ?, demande Diane Kruger dans la dernière pub Chanel.

Dès que l'émotion paraît, non ? Dès que ça ravit les yeux, les sens. Dès que ça fait du bien. Quand tout s'allège le temps de la contemplation.

Voilà ce que je ressens à chaque passage devant cette petite boutique de fleurs près du jardin du Luxembourg, là où le soleil guide mes pas en cette fin d'été.

A l'extérieur, des fleurs superbes, certaines rares, en pleine santé, attirent l'oeil.

A l'intérieur, c'est minuscule, joliment encombré, l'écrin noir de la boutique met en valeur le floral. Au fond, l'immense lustre en nacre prend toute la place, ce contraste de taille charme l'oeil encore. Ici ça sent l'élégance, l'exigence de l'esthétisme japonais, l'amour.

On est reçu par Yoshika Yamamoto, puisqu'il s'agit de sa boutique, de son art.
La jeune femme volubile à l'accent charmant, un peu manga, réserve un accueil joyeux, bavard, très frais. Une bombe d'énergie !



Cette tige d'hortensia, je comprends qu'elle coûte six euros. C'en est seize, en fait. Je suis cric-crac mais tant pis, je ne refuse rien au beau. J'achète. La tige est emballée dans du papier kraft cendre et bio, est attachée par un lien de velours vert, deux brins de fleurs des champs sont épinglés avec la carte de visite. Ravissement devant tant d'attentions et de grâce.



Dans le métro, je reste debout, le bouquet précieux porté comme un enfant, offert aux voyageurs, pour que cette beauté illumine leurs yeux le temps du trajet. Je suis sûre que les nuances d'hortensia se sont imprimées sur les rétines.

Ce soir, ils rentreront un peu plus heureux sans vraiment savoir pourquoi...




Yoshika Yamamoto
13, rue Vavin 
75006
Tél. : 01 46 34 73 52




Aucun commentaire: